SIST PHOTO

SIST PHOTO

SIST PHOTO

Contexte d'Organisation du SIST

La 3ème édition du Symposium International sur la science et la technologie (SIST) sera organisée au cours de l’année 2019 autour de deux thèmes majeurs qui sont des défis de l’heure pour le développement des pays africains à savoir :
- La Gestion, valorisation des ressources naturelles et développement durable,
- Les migrations internationales.
L’intérêt porté sur le thème concernant les ressources naturelles trouve sa substance dans le rôle que celles-ci pourraient jouer pour le développement humain durable.
L’Afrique, particulièrement le Burkina Faso dispose de nombreuses ressources naturelles qui sont malheureusement faiblement valorisées. Cette situation ne permet pas de tirer profit de toutes les potentialités dont regorgent nos nations pour la création de richesse nécessaire au développement économique et social.
La recherche scientifique, dans le domaine de l’agriculture, de l’environnement, des sciences appliquées, de la santé, des sciences sociales et humaines, peut jouer un rôle essentiel pour corriger le déficit de valorisation des ressources naturelles et mettre en exergue leurs avantages comparatifs dans un monde tourné vers la globalisation où l’Afrique peut apporter une contribution permettant d’assurer la durabilité du développement à travers une exploitation rationnelle des ressources endogènes.
De nombreux travaux de recherche ont été menés dans les centres de recherche pour inventorier et mettre en évidence les avantages des ressources naturelles et proposer des solutions pour leur prise en compte dans les politiques publiques de développement durable. Les résultats de ces travaux ne sont pas toujours validés par la communauté scientifique ou connus des populations. Le SIST 2019 vise à créer un cadre d’échanges et de partage des résultats acquis sur l’exploitation durable des ressources naturellesdans la perspective d’un développement économique et social durable. Il s’agit de susciter l’analyse critique des résultats produits par les scientifiques sur la valeur et l’exploitation de ces ressources.
Il s’agit également de mettre en lumière les résultats des travaux sur les questions relatives aux ressources naturelles dans différents pays et d’en faire le partage en vue de leur donner une validation scientifique.
Le second thème relatif aux migrations internationales trouve son intérêt dans le drame humain, social et économique qui touche essentiellement les jeunes, principaux acteurs de développement économique et social. La menace que constituent les migrations nécessite une approche innovante face à l’échec des options traditionnelles répressives et portant atteinte à la dignité humaine. Des travaux prospectifs entrepris par les chercheurs sur les alternatives de co-développement peuvent être examinés par les politiques du Nord et du Sud en vue trouver une solution gagnant–gagnant à la crise de la migration.
Il s’agira donc de faire connaître par le plus grand nombre de scientifique au Burkina Faso et dans l’espace CEDEAO,les résultats de recherche acquis sur les problèmes de migrations dans les domaines de sciences humaines et sociales, de l’environnement, de la recherche agricole, des sciences appliquées, des technologies, des sciences de la santé dans un esprit de partage au plan régional et international. Le symposium vise à présenter à la communauté scientifique internationale les résultats de recherche et les technologies générées dans les centres de recherche, universités et structures de développement pour anticiper et/ou faire face aux crises humanitaires engendrées par les migrations internationales. Il s’agit de créer un cadre d’échanges et de partage des résultats acquis sur les migrations internationales et de susciter l’analyse critique des résultats acquis par les scientifiques. Parallèlement, le symposium permettra de poursuivre le dialogue pour le transfert des technologies et des innovations des structures de recherche vers les décideurs politiques, les acteurs de la production, de la transformation pour renforcer leur adoption.

Le Comité d'Organisation du SIST